Category Archives: Biodiversité

La Commission européenne présente ses excuses aux grenouilles d’Equateur

Le 30 mai 2015 – Reporterre

Les Achuar d’Equateur qui remettent à leur place les députés européens, le tout présenté sous forme de BD :
“L’organisation des Achuar a porté plainte contre la commission européenne au sujet d’un communiqué préconisant la protection d’une zone marécageuse du Piedmont Amazonien.
Les Achuar pointent la nature de l’argument : le communiqué souligne que ce marais abrite une espèce de rainette dont l’épiderme contient une molécule active qui pourrait inspirer un nouveau traitement contre le cancer …
Les Achuar tiennent à rappeler qu’utiliser un tel argument revient à dire qu’il faut protéger l’Europe sous prétexte que les touristes constituent une bonne source de nourriture pour les anacondas.”
Lire l’article

La nature pour partenaire

28 octobre 2015 – CNRS Le Journal

Spécialistes d’éthique environnementale, Catherine et Raphaël Larrère nous expliquent pourquoi il est urgent de revoir notre conception dominatrice de la nature.

Dans les civilisations occidentales, les conceptions de la nature ont largement déterminé les rapports techniques, éthiques et esthétiques des hommes à leur environnement naturel. Celle qui prédomine aujourd’hui s’est élaborée de Copernic à Newton, sous les auspices de la mécanique classique : obéissant aux lois éternelles du mouvement, la nature est un équilibre toujours recommencé, auquel l’homme est extérieur. La pensée moderne n’a cessé de décliner cette proposition : l’homme est sujet, alors que la nature est constituée d’objets ; seul être capable de se fixer une règle morale, l’homme se distingue de la nature qui est moralement neutre. Il a construit son monde – la société – et si ce monde, chaos de bruit et de fureur, s’oppose à l’harmonie de la nature, c’est aussi celui de l’histoire, alors que la nature serait immuable s’il n’y avait les hommes.

Lire l’article

« On accorde trop d’attention au climat par rapport aux autres questions environnementales »

25 novembre 2015 – Reporterre

“Et si la question climatique avait phagocyté les politiques environnementales ? C’est la thèse de Guillaume Sainteny, professeur à Polytechnique et qui a travaillé plusieurs années au ministère de l’Écologie. Il la développe dans son dernier ouvrage, Le Climat qui cache la forêt. Entretien pas vraiment orthodoxe.”

Lire l’article

Jean-Claude Ameisen : « Il ne faut pas seulement se focaliser sur le climat »

1er septembre 2015 – Le Monde
On considère souvent que la prise de conscience écologique date des années 1960, avec le Club de Rome notamment. Mais il y a près de 150 ans, Darwin, après avoir proposé sa théorie de l’évolution du monde vivant, s’inquiétait déjà de notre capacité à le détruire. C’est en 1868, neuf ans seulement après la publication de De l’origine des espèces. Darwin cite la phrase attribuée à Francis Bacon : « Knowledge is Power » (La connaissance est un pouvoir). 
Et il poursuit : « C’est seulement aujourd’hui que l’homme a commencé à prouver à quel point “la connaissance est un pouvoir”. [L’humanité] a désormais acquis une telle domination sur le monde matériel et un tel pouvoir d’augmenter en nombre qu’il est probable qu’elle envahira toute la surface de la Terre jusqu’à l’annihilation de chacune des belles et merveilleuses variétés d’êtres animés. » A l’exception, ajoute-t-il, des animaux et des plantes que nous aurons conservés dans nos fermes et nos jardins zoologiques et botaniques.

Lire l’article